L’assaut des cieux, c’est la réponse de Claudio Bernardo (chorégraphe) aux questions de l’homme sur lui-même. Quel rapport entretiennent masculinité et humanité? Qu’est-ce qu’un homme? Et un Homme? Qu’est-ce que vivre parmi les hommes?

Magnifique oeuvre, elle invite celui qui le regarde à un véritable voyage en lui. Le langage de la danse, bien plus évocateur et mystérieux que celui des mots, nous entraînent vers nos propres recoins sans qu’on s’en aperçoive, et touche à la fois l’adulte et l’enfant en nous. Le tout est fait avec une grande intelligence, et juste ce qu’il faut de mystère pour qu’on devine des hommes derrière tout ça, mais qu’on puisse se projeter à notre aise.

Sur scène, six danseurs essaient de se libérer du poids – celui de leur corps, de leur image, de leur intelligence – pour nous entraîner vers une légèreté douce, rêvée, idéale. Et ils y arrivent.

Publicités