Pétrone hésite sur ce qu’il convient de faire de la maison de son père : la reconstruire, la vendre, l’abattre ? Tandis qu’il se questionne sur le chantier dont il a hérité, les souvenirs resurgissent. Évoluant au milieu d’une scénographie aussi efficace que simple, quatre comédiens incarnent tour à tour Pétrone et ses différents interlocuteurs.

Lire l’article complet sur
Demandez Le Programme

Le spectacle dresse l’état de cette génération née à la charnière du millénaire, entre la chute du mur de Berlin et celle des Tours Jumelles. Une génération élevée dans la nostalgie de ce siècle qui a enchaîné hapax sur hapax, deux guerres mondiales, un scission géopolitique et la réconciliation. Comment peut agir la jeunesse avec ce passé écrasant ? La réponse réside peut-être dans les mythes et symboles convoqués, entre Icare, dont les ailes fragiles entraînent la chute, et Europe, la vieille terre qui pleure ses morts. Sous nos yeux ravis se crée alors une mythologie contemporaine forte autour d’un personnage-symbole : Pétrone. Né dans le « pays de terril », ce jeune homme grandit dans l’étouffement d’une ambiance mortifère. Autour de ce jeune homme, icône d’une génération en perte de repères, tout n’est que désolation.

« Du béton dans les plumes » est un spectacle d’une grande force, qui atteint directement le public et l’invite à de nouvelles pistes de réflexion.

Publicités