Le titre est accrocheur et sonne comme une promesse rare : un spectacle où théâtre et musique se mêlent pour raconter une figure iconique des arts lyriques qu’elle a d’ailleurs participé à moderniser. Malheureusement, la sauce ne prend pas : texte légèrement discursif, conventions peu perceptibles, jeu en registres différents, et scénographie musicale étrange font de « Callas, il était une voix » une pièce quelque peu décevante.

(lire tout sur Demandez le Programme)

Publicités